21 09 12 (3).jpeg

ARCHIVES 2022

 

 

Lundi 30 mai 2022

Je n'ai pas fixé tous mes  hôtes sur la pellicule.
Emmanuelle et Clément, par exemple. Ce jeune couple venu d'Epoisses était pourtant bien charmant.
Lucille  que je connaissais déjà et son compagnon Alban, dont je faisais connaissance, entrent eux aussi dans le clan des belles personnes.
Je n'ai pas non plus toujours le loisir de partager un moment de convivialité avec mes hôtes de passage.
En tout cas, ce n'était pas le cas hier soir avec Evelyne et Fabrice.
En compagnie de Françoise et Denis et à l'aide d'une bonne bière belge, on s'est mis au tutoiement. Nous étions entre amis !
Evelyne est la maman de Lucille dont je viens de parler, elle est aussi la fille de Madame Curé qui a fêté dernièrement ses 100 ans à Longuyon. Les copines m'ont prêté main-forte hier matin. Nous avons pris la poudre d'escampette pour aller rôder en Belgique.
Je pensais me mettre au lit de bonne heure. Sauf que Jeanne-Marie  n'oublie pas de remplir mon potager, j'avais de la salade à repiquer immédiatement !  

 

Dimanche 29 mai 2022

Bonne fête à toutes les mamans !
Voilà qu'un mouvement prend racine dans les écoles pour appeler ce jour la fête des gens qu'on aime, le terme fête des mères étant trop stigmatisant. pour quelques urluberlus.
Désolé mais pour le moment, je suis quelque peu débordée.
C'est vrai que je passe du temps à ne rien faire .
Je profite pleinement de mes hôtes et il me faut en même temps assurer l'intendance et le potager.
Les rencontres restent exceptionnelles. Je reprends avec plaisir les échanges en anglais avec Rik et Lotte en me rendant compte que je ne me suis pas améliorée ...

Le gaufrier m'appelle ....

 

Vendredi 27 mai 2022

La maison déborde !

Avec des habitués et des nouveaux venus.
Fort heureusement, les coutumiers de l'An 12  me facilitent la tâche. Je dirais même plus, ils m'accordent du temps libre !
Yasmine et Jean-Pol , un couple en or, avaient apporté leur pique-nique qu'ils ont aussitôt partagé avec Monique et Michel , qu'ils ne connaissaient pas cinq minutes plus tôt. Moi non plus !
Chacun tient bien sa place à l'An 12 au risque de faire hurler les féministes .
En réalité, les hommes sont vraiment trop bavards. Le mieux est de s'en éloigner et de faire tranquillement la causette en s'occupant de la vaisselle. 
Pendant ce temps, je repasse, je repique les tétragones que Jeanne-Marie m'a apportées ou je bouleverse tout l'agencement  des outils au-dessus des dépendances,  accoutrée de la combinaison Bridgestone ...
Thierry, il serait temps que tu m'offres une nouvelle tenue !

Et le paysage, à chaque instant, est source  de béatitude !

 

Mercredi 25 mai 2022

Je fais ma fainéante, comme dirait Cathy ... C'est pas ma faute ......

Les journées  défilent vraiment trop vite, je suis à peine levée que la journée se termine déjà.Il est vrai que je passe aussi beaucoup de temps à ne rien faire.Mais quel plaisir aussi de bavarder en compagnie de mes hôtes.Bernadette, par exemple, pourra se recycler comme guide touristique !Quant à Michel, je lui ai demandé sa carte d'identité pour vérifier l'exactitude de son âge. Je pensais qu'il avait rajouté des années par coquetterie ...Quelle énergie  !Leurs enfants leur avaient offert une étape en Relais et Châteaux dans la Marne reportée depuis deux ans. et échue fin mai.Bernadette a complété le déplacement par une visite de la Lorraine.Après l'An 12, ils avaient réservé une maison d'hôtes dans les environs de Verdun.Ils iront ensuite rendre visite à leur fille qui demeure à Vincennes et retourneront dans la Maconnais où le grand potager aura probablement besoin  de petits soins.Les jours qui viennent sont encore bien chargés  avec de courts séjours, lessive et repassage au programme !

Lundi 23 mai 2022

Il n'y a pas eu de mise à jour hier. Jacqueline et sa fille Valérie seraient volontiers restées plus longtemps à l'An 12 mais les chambres étaient toutes occupées par la famille de Catherine et de Jean-Noël, les  jeunes mariés de Petit-Failly.Jean-Noël est originaire de Montfaucon d'Argonne. La famille de Catherine demeure de l'autre côté  de la frontière, à Bleid.  Bien sûr, les hôtes peuvent dormir jusque midi s'ils en ont besoin.Aussi, je démarre le ménage  à une heure où je commence déjà à ralentir la cadence. Je terminais au moment où Bernadette et  Michel sont arrivés.Le couple  habite à proximité de Mâcon. Ils visitent pour la première fois la Lorraine.Ils se sont posés quelques jours à Pont-à-Mousson pour visiter Metz et Nancy.Aujourd'hui, ils prennent la route pour Montmédy et visiter sa citadelle, ils feront une pause à Avioth pour admirer la basilique et clôtureront la  balade  avec la visite  de l'abbaye d'Orval.

 

Samedi 21 mai 2022

Il y a quelques jours, tu évoquais la beauté de certains paysages. Entièrement d'accord; ce qui suit peut le confirmer.

Aujourd'hui, en regardant des photos prises il y a peu de temps, j'ai pensé qu'elles convenaient pour illustrer ces idées. Notre "métier " de retraités mais aussi notre amour de la nature nous permettent de profiter d'apprécier ce que l'on découvre. 

Parfois, lors d'une promenade on ne s'attend pas à découvrir une végétation inhabituelle pour nous, ex-lorrains. Peut-être qu'un jour (proche,,,), en bordure de la Chiers ou du Dorlon, on pourra voir ces variétés de végétaux. Il est certain qu'ils s'y plairaient. Notre balade avait débuté; nous venions de démarrer et longions un petit ruisseau. On voyait le feuillage depuis quelque temps. Mais en passant à côté; nous avons été impressionnés par la taille et les couleurs de ces bambous (photo 1). 

La balade se poursuit. Un peu plus tard, ça commence à monter un peu. Le moment du pique-nique arrive. Facile de se trouver un endroit parfait: un peu de soleil, mais aussi un peu d'ombre, une jolie vue. Ce n'est pas ce qui manque!

Le troupeau qui se gave d'herbe tendre est là pour donner encore plus de charme au moment (photo 2). 

Pour admirer tout cela, il faut s'accorder un temps de repos, ne pas repartir de suite, regarder autour de soi...

Et c'est à ce moment que tu te rends compte qu'il n'y a pas assez de mots pour qualifier toutes les nuances de vert qui colorent la forêt (photo 3).

Je ne peux m'empêcher de penser qu'il ne s'agit pas de marcher pour faire une balade riche en émotions.... 

La déclivité, les kilomètres (et peut-être l'âge...???) font que nous sommes contents de savoir l'arrivée proche. Une dernière photo pour profiter de la vue sous un ciel menaçant, mais qui va rester sage, et nous voilà heureux d'avoir pu partager ces moments (photo 4).

 

Vendredi 20 mai 2022

Mes hôtes profitent du déplacement familial pour visiter le secteur.
Jacqueline et Valérie ont passé leur journée à Longwy entre le marché, le musée des émaux et la visite de la faïencerie Saint-Jean  l'Aigle.
Ils ont profité de la bonne table conviviale des Quatre Saisons et, par la même occasion , du carburant luxembourgeois. Aujourd'hui, elles réalisent leur pèlerinage dans les cimetières des deux Chauvency et d'Ecouviez.
Nous sommes retournées à la cueillette d'asperges des bois.
La première  fois, j'étais en compagnie de Georgette , hier, c'était au tour de Danièle de m'accompagner.
Nous nous sommes arrêtées chez Odile et Denis, les collègues de Villers-le-Rond pour leur demander une chambre en juin.

L'équipe du Gourbi Bleu  aimerait revenir à l'An 12 pour une durée d'une semaine. mais une chambre est réservée une nuit en milieu  de semaine  par Robert et Linda. Je leur propose de dormir à Villers-le-Rond au risque de ne plus les revoir. Odile et Denis sont des gens charmants et leur maison a beaucoup de cachet.

 

Jeudi 19 mai 2022

Jacqueline et sa fille Valérie viennent retrouver les ancêtres de la famille dans les cimetières de Chauvency-le-Château, Chauvency-Saint-Hubert et Longuyon.
Cueillette d'asperges des bois en fin de journée autour du plan d'eau de Marville. Elles agrémenteront une quiche lorraine revisitée.

Ce sont les plus beaux moments de l'année dans le jardin !

 

Mercredi 18 mai 2022

Je ne parle pas beaucoup de mes hôtes.
Ils sont aussi moins nombreux et je ne m'en plaindrai pas.
Je passe mes journées à tailler , à débroussailler ou à entretenir les parterres de fleurs de la commune. 
Je reçois mes hôtes toujours avec le même plaisir .
Je passe  juste moins de temps à faire des lessives et du ménage  !
Si la plupart sont des habitués de la maison, il arrive que j'accueille des nouveaux venus comme Jacqueline et Valérie cet après-midi.
A partir du week-end prochain, la fréquentation s'accélère.
Petite virée en vélo hier soir, Nicole et Bernard, d'anciens Vezinois devraient reconnaître les lieux.
Je ne croise absolument personne sauf dans la rue de la gare, la plus belle rue du village. Thérèse chouchoute son jardin jusqu'à la nuit tombée. 

 

Mardi 17 mai 2022

Je ne prends pas le vélo aussi souvent que je le voudrais.

A cause du travail, de la fatigue ou tout simplement de la paresse.
C'est en cette période que les balades sont pourtant exceptionnelles . 
Il y a quelques années, je faisais déjà ce circuit avec le VTT mais sans assistance ...
Fort heureusement, le plaisir reste le même.
Je grimpe la côte d'Urbule en longeant la pelouse calcaire.

Je passe devant la croix Raulet et je poursuis sur la plaine d'Epiez.
Au niveau de la Croix de justice, je contemple le paysage un peu abimé par les 5 éoliennes d'Allondrelle- Lamalmaison. Il est probable que l'horizon sera entièrement  bouché quand celles d'Epiez sortiront de terre.
J'arrive en Belgique  et plus précisément dans le Pays gaumais. J 'ai le choix : Lamorteau, Dampicourt, Virton ou Lamalmaison. Je choisis le plus court chemin en descendant sur Torgny .
Petite pause à l'escargot puis à la chapelle de l'ermitage.
Je ne descends pas déguster une bière à la Romanette, je dois garder la maîtrise du vélo dans la descente !
J'aperçois Vezin au loin, je n'ai plus qu'à descendre. Je n'essaye plus de battre mes records de vitesse, décidément, je vieillis ...

 

Lundi 16 mai 2022

A peine avons-nous mis le pied hors du lit qu'il est l'heure pour le soleil de se coucher !
Je passe mes journées à l'extérieur et le travail administratif s'accumule.
J'ai  trouvé de la place pour planter les derniers dahlias : dans le jardin de Danièle et dans celui de Jeanne-Marie..
Le potager se remplit tranquillement.
Mon beau-frère Thierry a trouvé la panne sur ma tondeuse. Non seulement, elle démarre au quart de tour mais elle est en plus comme neuve !

Petite virée avant le crépuscule autour de Villers-le-Rond avec le vélo.

Ce petit village est bien coquet.
Denis et Odile y gèrent aussi une très belle maison d'hôtes.  

 

Dimanche 15 mai 2022

Pas de changement ce matin.

Les photos manquent un peu de charme alors que la nature est resplendissante en cette période.
Le travail est cependant proportionnel à la beauté du paysage !
Il est impossible de gérer seul les espaces verts de la commune.
Aussi quelques bénévoles n'hésitent pas à participer à la besogne.
Bien sûr, comme partout, ce sont toujours les mêmes et on ne se bouscule pas !
Pour ma part, je suis souvent les directives de Jeanne-Marie ou de Thérèse.
J'ai secondé Jean-François, c'est ainsi qu'on le nomme dans sa tâche professionnelle, à la tonte des pelouses dans la grand rue. Un seul riverain gère lui-même son devant de porte. Autant le signaler, c'est aussi une des plus belles maisons du village. Merci Olivier !
L'arrosage des massifs reprend  lui aussi du service. Dans de meilleures conditions.
Tout est bien conçu sur le réservoir et l'arrosage est facilité.
Entre temps, je sème des haricots, j'enlève le liseron ou je bichonne les fraisiers.
Le soleil se couche, moi aussi  ... Alors que Thérèse est entrain de remplir le coffre de la voiture d'iris, et d'autres plantes dont j'ai déjà oublié le nom, elle sera ce samedi sur le marché de Margny et ce dimanche à Valansart !!! 

 

Vendredi 13 mai 2022

Coup de gueule ce matin.
Frédéric vient compter les chauves-souris qui volent au dessus de la plaine d'Epiez en prévision des éoliennes qui devraient être implantées sur ce secteur.
A mon avis, l'appât du gain prendra le dessus quoi qu'il en soit et tous les projets  seront malheureusement réalisés.
Nous allons bientôt être encerclés par ces vilaines machines dont la production infime apporte du profit au propriétaire du terrain où celles-ci sont implantées ainsi qu'à la municipalité concernée.
Bel héritage pour nos enfants quand il va falloir les démanteler ! 
En 2005, je m'étais rendue sur le parc éolien d'Igney. J'étais en extase devant ces 22 éoliennes.
J'ai accueilli durant plusieurs années 'la personne qui suivait les projets de Vaux-les-Mouzon et d'Allondrelle. 
En 2015, j'étais allée me balader autour du site d'enfouissement de Bures et j'ai ressenti quelques frissons.
Après ces faits, j'ai essayé d'approfondir mes maigres connaissances en lisant le  pour et le contre.
J'ai surtout compris que ces installations étaient juste un moyen de gagner de l'argent pour des promoteurs étrangers à notre dépens.

 

Jeudi 12 mai 2022

Je mets une demi-journée pour faire une chambre et le jardinage remplit le reste...
Je devrais m'octroyer une nouvelle petite escapade ...
Je n'aurais pas dû laisser Jeanne-Marie visiter mon potager, les boutons d'or poussent dans les fraisiers, l'herbe se faufile dans les cailloux du parking et les agapanthes ont soif ...  Aïe aïe aïe
Ce matin, avec Jeannot, nous allons installer les bacs de géraniums d'Annie sur la fontaine de Coquibut.
La dernière photo rappelle les origines de la famille Jakircevic !
Mes garçons suivaient l'équipe croate en 98 tout en supportant Zidane.  Catherine a repris la maison du papa dans la région de Bjelovar et y passe une partie de l'année. !

 

Mercredi 11 mai 2022

Le jardinage requiert du temps plein en cette période.
Catherine m'a donné deux beaux lauriers roses que je viens de rempoter dans des pots plus larges. Je pensais qu'ils pouvaient accueillir mes hôtes en les installant de chaque côté de l'entrée.
Thérèse me l'a déconseillé, ces plantes aiment le soleil. Je vais donc les déménager sauf qu'ils sont plus lourds qu'à l'arrivée à l'An 12. Je devrai faire appel à André, mon acolyte.
Annie, ma voisine m'a donné tous les géraniums lierre qu'elle venait d'acheter car ils ne fleurissaient pas ! Elle les a rempotés dans des bacs qui iront à la fontaine de Coquibut, elle propose même d'aller les arroser.
Si toutes les Vezinoises et Vezinois en faisaient autant, on compterait parmi les plus beaux villages de France !
Visite toujours tout autant appréciée de Roberte et parties de scrabble à trois avec Jean-Yves pendant que Geneviève allait visiter le jardin  de Thérèse en compagnie de Georgette.

 

Mardi 10 mai 2022

Je peux l'avouer maintenant, je me suis octroyée quelques jours de vacances !

Oh pas très loin d'ici , c'était cependant suffisant  pour me redonner du tonus !
J'avais surtout besoin d'un peu d'évasion avant le rush estival.
Mon choix s'est porté sur le Pays des étangs dans la région de Sarrebourg. Je pouvais par la même occasion rendre visite à Catherine, la soeur de Miro, qui demeure à Avricourt dans un havre de paix auprès des chevaux.
Danièle m'accompagnait. Nous n'avons pas pris le plus court chemin pour nous rendre à Avricourt, nous avons profité de plusieurs poses bien agréables.

Nous sommes arrivées à Vic-sur Seille en même temps que les 16 prétendantes à l'élection de Miss Lorraine ...
Elles visitaient le musée de Georges-de-Latour  que je trouve toujours aussi vilain.
De belles façades dans les environs ont eu droit à une belle restauration comme le couvent des Carmes transformé en salle de spectacle.
Nous pouvions être hebergées chez Catherine mais vous pensez bien que j'affectionne tout particulièrement les maisons d'hôtes ..

Habituellement, je choisis une maison qui reste dans la même gamme que ma modeste demeure. Cette fois, j'ai dû dépasser le budget alloué en choisissant un manoir à Réchicourt-le-Château. Aucun regret. La propriété a du caractère, le jardin est superbe et les propriétaires sont charmants.
Catherine nous avait concocté un emploi du temps bien rempli pendant que Thierry s'est acharné sur ma tondeuse à gazon toujours en panne ..
Blâmont, la Grande écluse de Réchicourt et les immenses étangs de Gondrexange, Moussey et la surprenante histoire de Bataville. Que du bonheur !
Nous avons profité du déplacement pour aller saluer Vaudémont !
Nicole et Gilbert y demeurent, ce sont des amis depuis la nuit des temps. Leur maison surplombe le Xaintois et fait face à la colline de Sion, le spectacle est grandiose !
Geneviève et Jean-Yves sont bien là, il semble qu'ils gèrent la situation. je reprends du service et je m'en vais les saluer. Ensuite, je répondrai aux messages et j'écouterai le répondeur ...

 

Samedi 7 mai 2022

Le petit séjour de Christine et Michel se termine ce matin.
Nous avons partagé de bons moments et de bonnes tables, d'autres plus modestes mais tout aussi délicieuses.

Ma bafouille d'hier était non seulement un peu longue mais elle contenait aussi pas moins de trois fautes corrigées avec beaucoup de délicatesse par Marie-Louise et Jean-Luc.
Aussi, je suis privée d'écrire quoi que ce soit durant trois jours ...
Pendant cette période d'abstinence, je suis censée réviser les conjugaisons !

Roberte est heureuse, Jean-Yves et Geneviève arrivent de Grenoble dimanche après-midi et vont rester quelques jours auprès de la maman.
Evènement ce soir au terrain de foot, un membre du club d'astronomie de Longwy  propose l'observation de la lune. 
Le dimanche, la Société D'Histoire Naturelle de Moselle, donne rendez-vous aux membres dont mon frère fait partie, à 9h30 à Longuyon pour aller à la recherche des pierres de Stonne.
A midi, je leur ai proposé de pique-niquer sur la pelouse de L'An 12. Après tout, Marc est un peu chez lui ici puisque c'est la maison de famille !

Certains livres de la bibliothèque pourraient aussi les intéresser.
L'après-midi, l'équipe se rendra sur la pelouse calcaire de Velosnes et dans la vallée du Dorlon et des forges de Buré d'Orval. Bon week-end.

 

Vendredi 6 mai 2022

Il y a des jours où chaque rencontre provoque bonheur et gaieté !
Bas, à lui seul, a illuminé la maison.
Nous nous sommes pourtant très peu parlé.
Bas est Hollandais et parle plutôt bien l'anglais. Je ne peux pas en dire autant ...
Le papa de Bas était passé à l'An 12 il y a quelques années et avait suggéré cette balade à son fils.
Le jeune homme respire la joie de vivre et la communique très facilement.
Sans même connaître les us et coutumes de la maison, Bas rangeait la table après le petit-déjeuner et faisait la vaisselle !
Après le départ du motocycliste et n'attendant personne dans la journée, nous avons pris la poudre d'escampette sous l'initiative de Christine et avec Michel au volant. Réjouissance pour moi et pour nos papilles gustatives !
Michel nous a déposées devant la Gourmandière à Carignan.
Probablement une des meilleurs tables de la région avec un personnel efficace et tout autant sympathique.
Nous poursuivons la balade en nous rendant à Florenville.
Christine compte ramener du fromage d'Orval en Normandie. Il est 18h lorsque nous arrivons à l'abbaye et les portes vont fermer. Le gardien ne nous voit pas entrer et une employée nous sert avec le sourire.
Nous ne pouvons pas traverser Avioth sans nous arrêter devant la basilique. 
Une enseigne et une porte ouverte nous interpellent.
Il se fait tard et nous nous avançons timidement.
Un monsieur à l'air jovial nous apostrophe : "Entrez donc, c'est ouvert"
Et nous voilà transportés dans un monde imaginaire ! 
Une vraie caverne d'Ali Baba avec la chaleur en plus !

Une association d'artistes s'est installée dans une ancienne écurie.
Pas de doute, ils sont tous dotés d'une imagination débordante.
Papier, tissu, fil de fer, tout est bon pour donner vie à ces matériaux ! 
Les coloquintes prennent vie elles aussi et nous racontent une histoire.
Papillons, hirondelles et autres animaux domestiques ou sauvages pourraient remplir l'Arche de Noé.
Et pour apporter encore plus de charme à cet endroit charmant, Christiane et Francis ont le sourire et la bonne humeur chevillés au corps  !

Les draps de Bas sont restés dans la machine, le ménage n'est pas terminé et le répondeur clignote. Qu'importe, je vais me rattraper ce matin !

 

Jeudi 5 mai 2022

J'ai peu de temps à vous consacrer ce matin, je devrais me lever plus tôt ...

Je suis toujours dans le fleurissement.
J'ai fait appel à André pour accrocher les jardinières sur la façade de la maison d'hôtes. J'en ai profité pour déplacer des vasques devenues trop lourdes ainsi que du mobilier en kit que Jeannot installera dans un appartement.

Puis je suis allée planter des dahlias, non sans difficulté, le sol est rempli de racines, dans un parterre de l'école Claire Fontaine.
Soirée de repos et comblée de bonne humeur  ! 
La quatrième photo est hors-sujet.

Thierry et Manon pédalent actuellement sur le  mythique circuit de Setouchi Shimanami  Kaido, 80 km en vélo en passant d'île en île.

Thierry reprend les mêmes pauses qu'il avait réalisées en compagnie de Solan.

 

Mercredi 4 mai 2022

Nous venons de passer une journée bien agréable à Retonfey.
Yolande suit les nouvelles et m'écrit : "dans un mois cest mon tour !!"
La deuxième photo confirme : Pas de doute, mon frère est un artiste !
Aujourd'hui, c'est quartier libre pour Christine et Michel.
Je vais aller planter des dahlias à l'école, je n'ai plus de place dans mon jardin.
Pendant mon absence, Jeannot a réalisé ce cache-poubelle en se servant de toutes les plaques du Routard.
Il ne me reste que 3 années d'exercice, le panneau est bientôt rempli ....
Enfin, la quatrième photo est la nouveauté du Rétro 132.
Stéphane et Maxime ont réalisé une terrasse sécurisée en lieu et place de quelques places de parking. Les stationnements sont toujours possibles dans les environs proches du restaurant.

 

Mardi 3 mai 2022

Christine et Michel sont bien arrivés.
Christine a un nouveau look qu'elle n'a pas forcément choisi.
En attendant, cela lui va très bien.
Michel est toujours le même, toujours aussi mince et aussi discret. Il est vrai qu'avec l'équipe de pipelettes qui l'accompagne, il ne peut guère entrer dans la conversation.
Il sera plus gâté ce midi, nous sommes invités chez mon frère Marc mais surtout chez son épouse. C'est Danielle qui est aux fourneaux !
Bas est arrivé des Pays-Bas avec sa rutilante moto BMW. 
Il va visiter les environs durant quelques jours. 

Le Luxembourg et Verdun sont au programme.

Pas de changement de photos

 

Lundi 2 mai 2022

Je ne serai guère plus prolixe ce matin, les journées défilent un peu trop vite .

Le soir venu, je suis sur les tibias ...
Entre mon jardin et les espaces verts de la commune, je ne consacre pas beaucoup de temps à mes hôtes.
Je vais faire exception cette semaine. 
Christine et Michel quittent Cabourg ce matin pour passer une petite semaine en Lorraine. 
Nous allons partager de très bonnes tables et d'autres plus modestes mais tout aussi conviviales !
Les Normands iront probablement faire un tour au Luxembourg qu'ils connaissent presque mieux que moi. Ils devraient aussi rendre visite à Edouard à Florenville !!

 

Dimanche 1er mai 2022

Désolée, je ne peux pas travailler ce matin ....